crisismanagement-blanco

GESTION DE CRISE

Dans la gestion de crise d’inondation, la coordination inter-administrative joue un rôle de premier plan. De façon plus singulière, la gestion des réservoirs est également essentielle : 

Les inondations mettent les barrages hydroélectriques, d’irrigation ou de régulation en péril et, par conséquent, les autorités de gestion des réservoirs rejettent de manière préventive de grandes quantités d’eau lorsque leur indicateurs (par exemple pression, volume, ou niveau d’eau) surpassent certains niveaux. Ces débits se produisent juste au moment où les rivières sont sur le point de déborder, ou ont déjà débordé, et aggravent les dommages liés aux inondations sur les populations en aval. 

Águas do Algarve, en tant que gestionnaire de réservoir, élaborera avec les autres partenaires une étude pilote pour améliorer les protocoles de rejet, en tenant compte des risques et des critères sociaux. Une attention particulière sera accordée à la coordination avec les acteurs impliqués dans la prévention des risques et la gestion des situations d’urgence en cas d’inondation. 

Le pilote simulera différents scénarios de pluie torrentielle, d’inondation, de débits du réservoir susmentionné et de deux autres réservoirs non gérés par Águas do Algarve, tous influencés par la dynamique des marées de l’estuaire de Portimão, et qui affectent les villes de Portimão et de Silves (dans la zone pilote). 

Une attention particulière sera accordée à l’amélioration des protocoles et des outils de coordination entre les différents organismes intervenant en cas d’urgence. L’objectif est de partager des informations en temps réel, d’établir des chaînes de commandement et des protocoles d’action clairs et de contribuer au développement d’une gestion des urgences aussi proche que possible des personnes touchées (donc à l’échelle locale).

ACTIONS

ACTION

1

Pilote 3 - Gestion de la décharge du réservoir

Gestion des déversements d’eau des réservoirs lors de fortes pluies ou d’inondations : 

AA-FLOODS utilisera les nouvelles cartes 3D LiDAR pour modéliser les scénarios hydrologiques et hydrauliques des pluies intenses dans les bassins des fleuves Odelouca et Arade et de l’estuaire de Portimão. L’analyse des pluies torrentielles, des débits extrêmes, des marées atlantiques simultanées et de différents volumes d’écoulement des réservoirs d’Odelouca et d’Arade permettra d’obtenir des cartes précises et actualisées des inondations et des risques, un plan de gestion des risques d’inondation et des protocoles de déversement des eaux sans précédent qui deviendront un modèle pour l’AA. 

À partir de cette étude, nous produirons un guide de planification, de gestion et de coordination des parties prenantes sur les déversements d’eau des réservoirs. Ce guide expliquera comment gérer les déversements d’eau grâce à l’expérience acquise dans le réservoir d’Odelouca. Il contiendra des recommandations sur les volumes de déversements, des mesures de l’impact des niveaux de volume sur les zones habitées et des protocoles de communication et de coordination à activer pour éviter les dommages matériels et humains. 

L’amélioration de la coordination des déversements du réservoir pendant les périodes d’inondation et de pluie torrentielle sera obtenue grâce à la modélisation des effets des déversements d’eau. Cela permettra une planification préventive précise et améliorera les protocoles de coordination et de coopération avec les parties prenantes.

ACTION

2

Améliorer la coordination entre les organismes de gestion des urgences

Le projet s’appuiera sur le diagnostic des politiques des États de l’AA contre les risques d’inondation afin de préparer une proposition d’amélioration de la coordination entre les institutions participant à la gestion des urgences dans les États membres de AA-FLOODS. Les scénarios extrêmes testés dans les projets pilotes 1, 2 et 3 et les expériences pratiques récentes au Royaume-Uni et dans les pays de l’UE seront exploités, de même que des projets similaires, tels que FRAMES (North Sea Interreg). 

De cette action résultera des protocoles de coordination améliorés : un document opérationnel contenant des propositions détaillées pour améliorer l’efficacité de la gestion de crise, en améliorant la coordination des organismes d’urgence, et en utilisant les plans de gestion des risques d’inondation locaux pour guider les interactions des agences. 

Ces nouveaux protocoles permettront d’accroître la rapidité d’intervention du Groupe d’intervention et de secours d’urgence pour la réduction des risques, notamment grâce au développement d’initiatives de renforcement des capacités destinées aux acteurs impliqués dans la gestion et la prévention des risques d’inondation. Cela participera également à l’amélioration de l’efficacité des organismes d’urgence.

ACTION

3

Promouvoir l'utilisation d'informations en temps réel dans Response Planning

Pour parvenir à une plus grande efficacité dans la gestion de crise, il est nécessaire de : 

  1. Développer des protocoles ayant pour but une meilleure communication avec les autorités locales lors d’une inondation et dont les objectifs, les hiérarchies les principaux acteurs impliqués et leurs rôles devront être clairement identifiés (décideurs, gestionnaires d’infrastructure, intervenants d’urgence ou autres). 
  2. Améliorer la diffusion en temps réel de l’information à la population par les réseaux sociaux, améliorant ainsi la manière dont l’information est créée, partagée et comprise par la population. 

AA-FLOODS mettra donc en œuvre des stratégies pour améliorer la résilience en tenant compte des impacts à court et long terme. Elles incluront un cadre coûts-avantages pour classer les propositions alternatives (protocoles harmonisés d’analyse des coûts sociaux, des avantages et des coûts du cycle de vie, interactions avec les parties prenantes et les utilisateurs finaux développées via des panels et des ateliers Delphi) et un système de score des indicateurs de résilience. 

Le développement d’initiatives de renforcement des capacités destinées aux acteurs impliqués dans la gestion et la prévention des risques permettra d’éviter l’effet négatif des fausses informations et de tirer parti des réseaux sociaux en tant qu’outil utile pour améliorer la gestion de crise. L’utilisation de ces outils accroîtra la rapididé de réaction des autorités locales et améliorera la réaction du public face aux informations sur les inondations. Cela contribuera à réduire les pertes humaines et matérielles.

Avancement du projet

FR Esto es una nueva prueba de avances de GESTIÓN DE CRISIS

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, ...

FR Esto es una nueva prueba de avances de GESTIÓN DE CRISIS